paris-967186_1920_edited.jpg
Logo Made in France.png
Made in France, une porte ouverte sur le monde francophone
Made in France, an open door to the French-speaking world
Made in France, una puerta abierta al mundo francóphono

Untitled design.png
Search
  • Anaïs Boulard

Sur les traces des grandes de ce monde : J’aimerais te parler d’elles de Sophie Carquain

Cette année, ma nièce a fêté ses sept ans. Mais pour célébrer son anniversaire, je ne savais pas quel cadeau choisir : elle a déjà des costumes de La Reine des neiges, de nombreux kits de loisirs créatifs et suffisamment de Lego pour s’en faire des cabanes taille réelle. Alors j’ai pensé aux livres. Car, en plus de renforcer l’apprentissage de la lecture, la littérature jeunesse a de nombreux pouvoirs magiques. L’un d’eux est de permettre aux enfants de s’imaginer dans de nombreuses situations, réelles ou non. Cela les encourage à se voir sous des identités variées, ouvrant ainsi des perspectives réelles pour le futur. Après tout, c’est en essayant des chaussures qu’on peut savoir si elles nous iront !
Dans le cas de ma nièce, j’ai voulu profiter de ce média magique pour lui parler de femmes réelles qui – avant elle – ont grandi dans notre monde et l’ont changé, d’une façon ou d’autre. Ce que je voulais, au fond, c’était l’inspirer et lui montrer qu’il n’y avait aucune limite à la création de son identité et à l’impact de ses actions. C’est ainsi que j’ai choisi de lui offrir le lire J’aimerais te parler d’elles par Sophie Carquain, aux éditions Albin Michel Jeunesse (2019).
Dans la veine du best-seller Histoires du soir pour filles rebelles[1], ce recueil regroupe cinquante biographies de femmes aux destins extraordinaires qui ont vécu entre le vingtième et le vingt-et-unième siècles. Le livre est divisé en quatre catégories qui correspondent aux profils de ces femmes : les militantes, les artistes, les aventurières et les scientifiques. Les petits récits biographiques prennent l’espace d’une page et sont racontés comme des contes, accompagnés par les illustrations de la talentueuse Pauline Duhamel. La sélection de ces portraits colorés est aussi riche que diverse : elle présente des femmes plutôt célèbres, comme Simone Veil ou Joséphine Baker, mais elle présente aussi des figures moins connues en France, comme Golshifteh Farahani, une actrice iranienne, ou Junko Tabei, une alpiniste japonaise. Le livre propose aussi un voyage fascinant à travers les derniers siècles : de George Sand à Malala Yousafzai, les lectrices et lecteurs découvrent l’histoire incroyable de femmes audacieuses qui ont réalisé de grands exploits et qui ont fait avancer – à leur échelle – les questions d’égalité.

Pour l’autrice Sophie Carquain, l’objectif de ces histoires est de lutter contre « l’auto-censure » des jeunes filles qui n’osent pas toujours suivre leurs ambitions par peur d’échouer, par manque d’encouragements ou à cause de la difficulté d’accéder à des modèles qui leur ressemblent[2]. Il est question aussi de placer à l’honneur des femmes invisibilisées ou moins célèbres comme Claire Nouvian, une militante écologiste française, ou Mileva Marić, une physicienne serbe plus célèbre pour avoir été l’épouse d’Albert Einstein que pour ses avancées scientifiques.
Ainsi, chaque histoire raconte un moment précis de la vie de ces femmes aussi ordinaires qu’extraordinaires. Et en bas de la page, on trouve systématiquement une case titrée « Comme elle, j’aimerais te dire… » accompagnée d’un petit mot de l’autrice. Par exemple, pour conclure l’histoire éprouvante de la journaliste et militante Yeonmi Park, qui a échappé à la dictature de la Corée du Nord, l’encadré dit : « On ne peut pas vivre sans liberté. N’oublie pas de te servir de ton droit à l’expression ». Ces petits mots, que Sophie Carquain appelle « des leçons de vie » et qui sont des moralités ou des conseils, invitent les petits lecteurs et les petites lectrices à penser à l’impact qu’ils peuvent avoir sur le monde à leur échelle, à travers leurs idées et leurs actions. Et surtout, ils les invitent à oser croire en leurs capacités et en leurs rêves, aussi grands et ambitieux soient-ils.

Ma nièce aime son nouveau livre qu’elle feuillète en s’imaginant tantôt athlète professionnelle, grande figure scientifique, militante sociale, ou encore artiste inspirée. De mon côté, j’avoue que j’ai prévu de lui emprunter, car si c’est un recueil adressé aux enfants, il est aussi très populaire chez les ados et les adultes.
Après tout, il n’y a pas d’âge pour se laisser inspirer par les grandes de ce monde !
[1] Elena Favilli, Francesca Cavallo, Histoires du soir pour filles rebelles, Saint Jean Éditeur, 2017 [2] « Sophie Carquain - J’aimerais te parler d’elles », Librairie Mollat https://www.mollat.com/videos/sophie-carquain-j-aimerais-te-parler-d-elles